Site officiel de la commune de Vernioz

Accueil => Les Ecoles => Histoire d’écoles à Vernioz

                Histoire d’écoles à Vernioz

Avant d’évoquer l’histoire de l’enseignement et des écoles dans notre commune, il faut rappeler quelques faits et dates.
L’obligation scolaire était déjà inscrite dans les déclarations royales de 1698 (Louis XIV) et 1724 (Louis XV).
Ces directives ne furent pas souvent suivies d’effet. Quand elles furent mises en œuvre, souvent, ce furent des clercs, lettrés de formation ecclésiastique, qui prodiguèrent l’instruction (écriture, lecture, religion).

En 1793, la Loi Bouquier décréta (apparemment sans grand succès) l’enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous les enfants de 6 à 8 ans. Mais l’alphabétisation et la scolarisation féminines demeurèrent faibles.
Les maîtres d’école devaient être désignés par des Jurys populaires et les municipalités devaient assurer leur rétribution.
En 1833, la Loi Guizot donna naissance à l’enseignement primaire public. Et, notamment, une école primaire devait être créée dans chaque commune.
En 1850, la Loi Falloux précisa que les communes comptant plus de 800 habitants devaient ouvrir une école des filles.
En 1867, la Loi Duruy durcit la loi précédente en obligeant la création d’une école des filles dans les communes comptant 500 habitants.
En 1881, la Loi Ferry instaura la gratuité de l’école primaire publique.

Enfin, rappelons que, dans le préambule de la Constitution, il est précisé que « La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction… ».

***********

Les éléments rapportés sont tirés des comptes rendus des réunions des différents Conseils municipaux qui se sont succédés depuis 1800, année de la mise en place du premier Conseil municipal par le Préfet de l’Isère.  

15 février 1837 

 MM. les Conseillers municipaux ayant pris connaissance de la lettre du S/préfet leur rappelant la Loi de 1833, « furent d’avis, à l’unanimité, que la Loi sur l’instruction primaire reçut son exécution dans la commune ».

Aucun bâtiment susceptible de recevoir l’école existant dans chacune des deux sections de Vernioz et St Alban, il fut envisagé d’acheter un terrain pour l’édificatPresbitaireion de l’école à égale distance des deux sections.

 

En attendant, l’école pourrait être « établie momentanément dans l’ancien presbytère de Vernioz », propriété d’une quarantaine d’habitants de la commune depuis 1833, qui « consentent à le céder gratuitement à la commune jusqu’à ce que le nouveau bâtiment soit entièrement achevé ».

  26 février 1837

« Ne connaissant, dans la commune ou les environs, aucun sujet capable de remplir les fonctions d’instituteur, les Conseillers prièrent le Comité supérieur de pourvoir à sa nomination ».

Ils votèrent une rémunération de 200 francs et décidèrent que les élèves paieraient 1,50 francs par mois.

  14 octobre 1839     La commune comptait 510 habitants en 1836 (225 à Vernioz et 285 à St Alban  -Vitrieu)

1ère proposition : les Conseillers municipaux, considérant que la population assez nombreuse justifiait « d’avoir dans son sein une école primaire dans le chef-lieu de la commune », envisagèrent d’acheter un bâtiment au Sieur Contamin, pour y loger l’instituteur et y recevoir les élèves.  

 24 novembre 1839     Marguillier = responsable administratif des biens d’une paroisse.

2ème proposition : cette fois, les Conseillers se mirent d’accord pour reconstruire un bâtiment à St Alban, « ayant servi de logement au marguillier qui dans ce moment est inhabitable, confiné au matin par les bâtiments et cour du presbytère, au midy par la propriété du sieur Pierre Vallin, au couchant et au nord par la place publique ».  Eglise St Alban

 

Poterie

 

S’agit-il du bâtiment en cours de restauration pour l’atelier de poterie ?

 

 

   29 novembre 1840

Après examen des deux possibilités, le Conseil municipal décida la construction de l’école à St Alban et enregistra la nomination, par le S/préfet, d’un instituteur venant de Villeneuve de Marc.

26 août 1841

Lettre du Préfet annonçant que « l’école sera emplacée sur la section de Vernioz, dans la maison d’un Sieur Contamin dont l’acquisition a été autorisée par un arrêté et ce, en opposition formelle à diverses délibérations du Conseil municipal ».

Les Conseillers jugèrent « qu’il importait d’éclairer la religion du Préfet et d’amener ainsi le retrait d’un arrêté dont l’exécution serait toujours un sujet de trouble et de division dans la commune ». 

  Plan Logement Institutitrice

 Ecole fille

 

Les enfants devaient traverser le logement de l’instituteur pour de rendre dans leur classe.

 

 

 

 

7 novembre 1841

Les Conseillers municipaux furent informés d’une lettre du Préfet demandant l’installation de l’instituteur dans une école située dans la section de Vernioz, alors qu’ils étaient d’accord pour l’achat d’un terrain à St Alban et avaient voté des fonds en conséquence.

Ils furent « étonnés que le Préfet tienne tant à accumuler des écoles dans la section de Vernioz. En effet, l’école des filles de Vernioz reçoit des secours accordés par le département pour soutenir ses écoles. Maintenant, l’instituteur de Vernioz recevra encore des fonds arrachés à la commune ».

« Le Conseil ne vit en cela qu’une partialité criante » de la part du Préfet. 

 

       

  L’école des filles était dans l’actuelle maison de la famille Vasseur, au N°78 de la rue des fontaines.

 

  

 

 12 novembre 1848

Il fut décidé que « l’école de la commune serait ouverte de 7 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures durant l’été, et que ces horaires seraient de 8 heures à midi et de 13 heures à 17 heures durant l’hiver ».

Quant au coût de l’enseignement, il fut arrêté à « 1,50 francs pour la 3ème classe, à 2,25 francs pour la seconde et à 3 francs pour la Première ».

4 novembre 1849

Les prix mensuels sus mentionnés, jugés trop élevés, furent ramenés à 1,55 francs, 2 francs et 2,75 francs.

17 février 1850     Auparavant, les réunions se tenaient chez le Maire.

Le Maire arrêta que, « dorénavant, les réunions du Conseil se tiendront à la Mairie, dans la salle préparée à cet effet (attenante à l’école des garçons) et que les archives y seront établies et ne pourront en être distraites ».

29 septembre 1861

L’obligation faite à la commune, par le S/préfet, de prendre à sa charge le quart des dépenses pour la remise à niveau du mobilier scolaire, obligea le Conseil municipal à réduire les dépenses de chauffage.

6 juin 1870              Où était cette école ?

 Le local de l’école libre des filles de St Alban étant vaste, réparé et approprié, il fut suggéré qu’elle « fut convertie en école de hameau et subventionnée comme telle, et que la directrice fut autorisée à recevoir les enfants des deux sexes, les garçons jusqu’à l’âge de 11 ans, après quoi, ils iraient vers l’instituteur » (à Vernioz).

 1er mars 1871

Le Maire proposa que l’école communale de garçons de Vernioz et que l’école libre des filles de St Alban soient converties en écoles communales mixtes pour y recevoir les enfants des deux sexes jusqu’à l’âge de 11 ans, afin de limiter les déplacements des enfants entre les deux sections.

17 mars 1872

Le Préfet prit la décision de modifier le statut de l’école de St Alban qui devint école communale mixte de hameau et « le Conseil municipal fut d’avis, à l’unanimité, qu’elle fût tenue par une institutrice congréganiste ».

  5 juillet 1872

Le Conseil municipal demanda la suppression de l’école libre des files de Vernioz, au motif qu’elle n’avait que peu d’élèves et ne pouvait pourvoir à ses dépenses.

11 août 1872

Pour tenir compte de l’importance de l’école mixte de hameau de St Alban, le Maire proposa de solliciter « l’Administration supérieure pour qu’elle soit reclassée école mixte de hameau de 1ère classe et que l’institutrice en reçoive le traitement ».

Les membres de Vernioz refusèrent et «demandèrent que « l’école communale des filles de Vernioz soit conservée et que le traitement de l’institutrice lui soit alloué ».

10 novembre 1872

Le Conseil municipal sollicita l’Administration supérieure pour que « l’école de hameau de St Alban soit classée école communale et que l’école libre des filles de Vernioz soit classée école de hameau ».

12 novembre 1978 

Le Maire, constatant que la commune ne disposait pas vraiment d’une salle de mairie où les archives pourraient être conservées, évoqua l’idée de la construction d’une maison d’école à St Alban dans laquelle une salle serait destinée à la Mairie.

Seuls les élus de St Alban signèrent la délibération.

1er janvier 1879

Jean-Pierre Poizat, maire de Vernioz, s’engagea à céder à la commune, une parcelle de terrain dont il était propriétaire, pour la construction d’une maison d’école à St Alban-de-Varèze.

                                               Plan

Du 14 avril 1879 au 29 février 1880

De nombreuses réunions furent consacrées au projet de construction d’une école de garçons à St Alban, à laquelle serait accolée une salle de Mairie.
Le refus des élus de Vernioz de signer les différents comptes rendus, fit dire aux élus de St Alban qu’ils privilégiaient l’intérêt particulier de leur section.

17 juin 1880

 Le Commissaire-enquêteur fut d’avis que la maison d’école projetée soit construite à l’endroit que nous lui avons connu jusqu’à ces derniers temps, près de la bibliothèque. 

16 novembre 1880     Il fallut attendre le début du XXIème siècle pour voir le regroupement pédagogique entre les deux sections.

 Pour satisfaire tous les intéressés, il fut proposé de « construire une école de garçons à Vernioz, mesure subordonnée évidemment à la création, à St Alban, d’une nouvelle école spéciale aux garçons ».

Cette proposition fut jugée avantageuse par l’ensemble des membres des deux sections qui avaient déjà chacune leur église, leur curé, leur cimetière et qu’il ne leur manquait, pour être indépendantes l’une de l’autre, que d’avoir chacune leur école de garçons et de filles.

 20 février 1881    A l’époque, les populations de Vernioz et St Alban, étaient respectivement de 268 et 328 habitants.

 Les élus des deux sections, dans un esprit de conciliation, furent d’accord pour « demander que la nouvelle école de St Alban soit l’école principale et que l’école de Vernioz devienne école de hameau et que, pour égaler les deux sections autant que possible, l’école des filles de Vernioz reste école principale tandis que celle de St Alban resterait école spéciale de hameau ».

07 août 1881

 Les membres du Conseil municipal examinèrent les plans dressés et les moyens de financement pour chacune des deux écoles. Tous signèrent « à la condition expresse que les deux constructions auront la même importance et seront construites selon les plans et devis dressés par l’architecte ».

                                       Classe Mairie                                                            

 09 mars 1882 et 16 mai 1882    La commune eut jusqu’à la fin du XXème siècle, deux listes électorales et, donc, deux bureaux de vote.

La salle de mairie adjacente à l’école, étant prévue à St Alban, l’idée fut émise que le bâtiment de la future école de Vernioz pourrait être tronqué de la salle correspondante.

Après discussion, le Conseil municipal décida de maintenir les deux réalisations à l’identique car, « la salle de mairie de Vernioz, improprement dénommée Mairie, peut être d’une grande utilité les jours d’élections ».

 21 mai 1882

Conformément à la Loi du 28 mars 1882, une Commission municipale fut créée pour « surveiller et encourager la fréquentation des écoles ».

Cette Loi rappelait que la caisse des écoles, instituée par la Loi du 10 avril 1867, aurait droit à une subvention versée par le Ministère de l’Instruction publique, au moins égale au montant des subventions communales.

Le Conseil décida la création de cette caisse et vota, pour  l’alimenter, une somme de 25 francs.

 15 novembre 1883

La construction de l’école de St Alban est en voie d’achèvement.

24 juin 1888       En fait, elle ne fut vendue qu’en 1921, et louée entre temps.

L’ancienne école de garçons de Vernioz étant en mauvais état, le Conseil municipal décida de la vendre. 

 17 novembre 1896 et 28 février 1897

L'école des filles de Vernioz étant en mauvais état et ayant été laïcisée le 1er février, il fut décidé de la transférer dans le local inoccupé attenant à l'école des garçons.

Il fut nécessaire d’élever de nouveaux cabinets.

16 août 1903

 Ce jour, fut décidée la construction d'un préau de récréation pour les élèves de filles de St Alban

20 juin 1920

Une circulaire ministérielle prescrivit le fusionnement des classes de filles et des classes de garçons en classes mixtes.
Le conseil municipal pria l'administration de n'en rien faire, le nombre des écoliers devant croitre, "attendu que depuis la fin des hostilités, de nouveaux foyers se fondent" et que "si l'âge scolaire est reporté à 14 ans, il retiendra des élèves à l'école".

 27 juillet 1930

 L'école des filles de St alban et l'appartement de l'institutrice étant en mauvais état, le conseil municipal approuva l'idée de la construction d'une école à proximité de l'école de garçons. 

17 mars 1932

Il fut proposé l'achat d'un terrain en face de l'école de garçons de St Alban, à l'emplacement choisi et approuvé par délibération du 17 mars.

 24 avril 1953   Il fallut attendre 20 ans et laisser passer la guerre pour voir la réalisation de l’école du bas de St Alban.Entre temps, une classe fut installée dans l’actuelle salle des fêtes

 Le Conseil municipal donna son accord au projet de construction d’une école-type étudiée par le Ministère de l’Education nationale, « comprenant une classe et un logement y compris leurs annexes (préau, sanitaires) ».

                                                      Classe logement St Alban

  Octobre 2006

Le regroupement pédagogique est réalisé pour le plus grand bien des enseignants et des enfants de la commune, dans le nouveau Groupe scolaire situé entre les deux villages de la commune, comme il avait été envisagé de le faire lors de la   réunion du Conseil municipal en date du…15 février 1837 !!!                                          

Groupe Scolaire Vernioz

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DATES D’OUVERTURES ET FERMETURES

Le centre social sera ouvert toutes les semaines scolaires à l’exception des dates citées ci-dessous.

VACANCES D’ETE

Le Centre social sera ouvert du 10 juillet au 4 août. Fermeture le 14 juillet.

Fermeture annuelle du 7 août au 18 août.

Le Centre social sera ouvert du 21 août au 1 septembre.

RENTREE SCOLAIRE

Inscriptions au Périscolaire du 28/08/2017 au 30/08/2017 de 9h à 17h et le mercredi jusqu’à 18h30.

Fermeture le jour de la rentrée le 4 septembre.

Démarrage du périscolaire le mardi 05 septembre.


 

 

Bienvenue  à une nouvelle association

sur la commune de Vernioz

 

 

 

 

 

 

Comité de  Vernioz

"ALH Les Blouses Roses"

 

Les Blouses Roses se sont des bénévoles qui s’engagent
au sein d’un comité local à être présent, dans un service hospitalier, maison de retraite ou autre lieu de soin.

Les Blouses Roses font partie d’une association nationale apolitique et aconfessionnelle.

Leurs  activités  sont  strictement bénévoles.

Les Blouses Roses interviennent auprès des malades.

Les Blouses Roses proposent avec son équipe des animations ludiques et créatives

Lire la suite...
 

BIBLIOTHEQUE DE VERNIOZ

BEBES LECTEURS

Entrée gratuite

 

 

Pas de BEBES-LECTEURS en juillet et aôut.

Reprise le mardi 4 septembre 2017

1er mardi de chaque mois
(hors vacances scolaires).


 

La bibliothèque sera fermée
tous les jeudis en juillet et aôut

Ouverture uniquement le lundi
de 16h00 à 18h00 et le mercredi de 16h00 à 18h00.

Les transferts entre les différentes médiathèques du réseaux
seront un peu réduits en raison des congés annuels.
Mais la réservation sur le portail sera toujours possible.

Agenda :

Mercredi 18 septembre 2017 :
APERO LITTERAIRE
à partir de 18H 00
Les coups de coeur des bénévoles et des lecteurs 

Atelier 1000 fleurs et mots

Mercredi 4 octobre de 14h à 16h
réservé aux enfants de 3 à 6 ans
(Inscriptions limitées à 10 participants)

Un avant goût de la rentrée


 


Heures d'ouverture de la médiathèque

Lundi de 16h00 à 18h00

Mercredi de 16h00 à 18h00

Renseignements à la bibliothèque
tel: 04 74 54 77 04 / 06 81 68 17 76

Ou par mail bibliothequevernioz@orange.fr


 

 

 

 



CIEM - Dossier inscription 2016-2017 : cliquer ici


 

 

Rechercher

Connexion